Comment initier un changement efficace et durable ?

Que vous souhaitiez initier un changement ou pas, la conduite du changement est un processus en perpétuelle évolution qui ne correspond jamais à ce que l’on a pu prévoir.

Pourquoi ?

Les raisons sont simples :

  • le contexte est impacté par de nombreux facteurs variables que l’on ne maîtrise pas et fortement dépendant du système managérial et des systèmes d’influence en place ;
  • l’être humain est complexe. Il peut accepter une solution, la rejeter en force, participer de manière discrétionnaire (appropriation en détournant les objectifs d’origine)…

Le challenge lorsque l’on souhaite initier un changement est de provoquer l’appropriation du projet et la mobilisation générale. Pour favoriser les chances de réussite vous devez vous poser les questions de base avant de commencer vos travaux.

Par où commencer pour réussir son changement ?

Tout d’abord avant d’initier un changement qu’il soit organisationnel ou technique il est conseillé de se faire épauler par un expert neutre et externe, spécialisé en organisation et en approche centrée utilisateur afin de favoriser l’acceptation des mesures proposées.

Voici les points essentiels à appréhender avant d’initier un changement :

  1. identifiez l’objet réel et les objectifs du changement : s’agit-il d’introduire un nouveau système informatique, d’un changement d’organisation suite à une fusion, etc. ;
  2. à quel niveau s’opère ce changement ? Au top level (stratégique), au niveau managérial, au niveau opérationnel avec les équipes en place… les trois ? ;
  3. quels sont les groupes d’acteurs impliqués, les intérêts qu’ils défendent, la dynamique des groupes en place, les alliances, les moyens qu’ils ont de peser sur l’organisation, les comportements et attitudes qu’ils développent face au changement ;
  4. quels sont les mécanismes de prise de décision dans l’entreprise ? ;
  5. comment s’insère le changement dans le temps, notamment vis-à-vis des autres projets en cours ?

Ces différents points pourront être abordés, complétés et outillés par de nombreux modèles, notamment le modèle des 5 forces de Pichault. Ce dernier est tout à fait intéressant car il intègre les principaux grands courants sociologiques tout en proposant une grille concrète pour l’intervention.