10 conseils pour une approche user centric efficace

Vous souhaitez impliquer l’utilisateur au sein de vos projets mais vous ne savez pas par où commencer ?

Vous vous demandez si votre façon d’approcher l’UX est pertinente et efficace ?

Voici 10 bonnes pratiques à connaitre pour mettre en place une approche user centric.

1. Formalisez de manière précise l’objectif / l’intérêt de votre produit et des indicateurs de performance

C’est la base de tout projet. Votre objectif doit être exprimé de la manière la plus précise possible en dehors de toute explication sur la façon dont vous allez l’atteindre. Il est primordial d’être clair sur vos intentions car cela va conditionner le reste des travaux. Vous devriez à ce stade pouvoir exprimer des critères de mesure qui vous permettront plus tard de savoir si les objectifs sont atteints ou non. Un objectif peut être exprimé simplement et décomposé en sous-objectifs (facilitant la définition d’indicateurs de réussite). Par exemple : « Je souhaite augmenter les ventes de produits high-tech auprès du public d’étudiants de 10% ». Généralement les objectifs se basent sur un constat ou une étude de l’existant.

2. Analysez ce que fait la concurrence

Cela peut paraître évident mais une fois lancé on oublie facilement de regarder ce qui se fait ailleurs. Cette étape est importante car elle vous donnera une projection intéressante si un produit identique existe déjà. Cela vous aidera à mieux formaliser vos objectifs et reprendre les best-practices.

3. Identifiez la cible de votre produit et décrivez ses objectifs

Savoir à qui l’on s’adresse est la clé de la réussite de tout projet impliquant un utilisateur. Si vous ne connaissez pas les caractéristiques de vos utilisateurs, vous avez toutes les chances de ne pas atteindre vos objectifs. Ces caractéristiques peuvent être formalisées de plusieurs manières, ce qui est important à ce stade est d’avoir les informations suffisantes pour réaliser des recrutements ultérieurs. Par exemple, l’âge ciblé, le sexe, les activités socio-professionnelles, les connaissances en rapport avec le domaine de votre produit, etc. Plusieurs techniques existent, vous pouvez vous baser sur celle des personas pour définir ces profils.

4. Décrivez les principaux cas d’utilisation (la tâche) pour les utilisateurs de votre produit

Une fois que vous savez où aller et qu’elle est votre cible, vous pouvez construire les cas d’utilisation couverts par votre produit. Ces cas d’utilisation vont vous permettre de définir les différents scénarii que vos utilisateurs pourront réaliser. Soyez précis car cela va fortement orienter vos travaux de conception. Vos storyboards devront être en parfaite adéquation avec les cas identifiés d’utilisation du produit.

5. Considérez le contexte d’utilisation

Votre conception tient-elle compte de l’environnement et du contexte d’utilisation ? L’utilisation sera t-elle dans un environnement spécial (p.ex. beaucoup de bruit) ? Est-ce que le produit sera collaboratif, utilisé en groupe ou individuellement ? Est-ce que la communication entre les utilisateurs est essentielle ? Quel matériel informatique sera employé par les utilisateurs, quel type d’écran, faut-il prévoir des interactions tactiles ? etc. Ces spécificités doivent être considérées dès la conception.

Les points 3, 4 et 5 sont primordiaux car ils vont vous permettre de définir les exigences utilisateurs de base et les critères de qualité associés (par exemple 100% des aides soignantes doivent parvenir à administrer ce vaccin en moins de 2 minutes, dans des conditions de crise).

6. Identifiez les informations qui seront utilisées / affichées dans votre produit

Il est fréquent de s’apercevoir dans les projets qu’au moment de la conception les équipes ne disposent pas d’informations réelles mais uniquement d’exemples génériques. Cela peut être très risqué car en faisant ainsi, vous laissez au concepteur la possibilité d’imaginer des choses qui bien souvent ne correspondent pas à la réalité. Avant de débuter les travaux de conception il est primordial de collecter des contenus réels pour que l’équipe de conception ne parte pas sur un mauvais chemin. Cela permettra également d’identifier très vite les risques liés à l’usage.

7. Réalisez un storyboard illustrant le principal cas d’utilisation de votre produit

Rien de tel qu’une petite histoire pour décrire votre concept. Votre audience doit s’approprier le produit pour émettre des remarques pertinentes. Pour cela vous devrez faire en sorte qu’elle se projette dans l’utilisation de votre produit. Les storyboards sont la clé de l’appropriation et de la projection. Cette technique est utilisée depuis toujours dans le monde publicitaire et notamment pour la création filmographique pour laquelle les acteurs doivent se projeter dans la peau d’un personnage. Ces storyboards sont essentiels, car ils vont vous permettre rapidement de proposer aux utilisateurs des solutions intermédiaires de conception testables.

8. Réalisez un design sur base des maquettes fonctionnelles (pas l’inverse)

Par définition un client est impatient. Il s’attend à voir très vite des maquettes avec un design graphique abouti. Il est très probable qu’au démarrage du projet, il vous aura fait part de ses goûts en matière de couleur ou même de choix graphiques. Vous devrez résister, ne pas brûler les étapes tout en conservant sa confiance. Il est important de structurer la réflexion et les décisions : c’est la validation des maquettes fonctionnelles qui permettra de poser une base solide pour réaliser le design graphique. Ainsi, lors de la présentation des maquettes graphiques, les aspects fonctionnels auront déjà été traités et vous réduirez les risques.

9. Présentez de manière itérative les fonctionnalités développées aux utilisateurs

Le coeur du métier de l’UX, c’est de collecter du feed-back auprès des utilisateurs, le plus souvent possible et ce tout au long de la conception. En procédant ainsi, vous limitez fortement le risque que ce que vous proposez ne correspondent pas aux besoins et à la logique des utilisateurs.

10. Mettez en place des moyens de collecter l’expérience utilisateur une fois votre produit déployé

Cette étape est indispensable si vous souhaitez connaître la perception de votre application une fois utilisée. Les moyens de collecte de feed-back les plus courants sont la récolte de statistiques d’utilisation, les enquêtes d’usage à distance, le remote testing. Mais de nombreux autres produits voient le jour régulièrement sur la toile.