Entretien avec J.C. Grosjean – « Mettez toutes les chances de votre côté en alliant Ergonomie et Méthodes Agiles »

Introduction Pour faire passer son message et être soutenu dans sa démarche, un des outils à disposition de l’ergonome est la méthodologie de gestion de projet. La personnalisation des méthodologies de gestion de projet à la démarche ergonomique est une pratique courante sur le terrain. Un thème très en vogue à l’heure actuelle est d’allier « Démarche centrée utilisateur » et « Méthodes Agiles ». Jean Claude Grosjean, la référence en matière d’Expérience utilisateur Agile a accepté de partager son expérience sur le sujet. Merci à Jean Claude Grosjean pour sa réactivité et sa disponibilité ! La fiche de Jean Claude Grosjean Coach Agile – Ergonome Senior, Valtech, Paris Auteur des blogs www.qualitystreet.fr (Coaching Agile, Expérience Utilisateur, Tests Logiciels et Ergonomie IHM) et www.agile-ux.com (en anglais). Co-auteur de l’ouvrage : « Le poste de travail Web – Portail d’entreprise et accès au SI » (mars 2010) Jean Claude allie à la fois une grande expérience du conseil (Arthur Andersen, Axance, SQLI) et une bonne connaissance des processus de conception et de développement logiciel (Editeur de logiciels, Influe). Il accompagne aujourd’hui la transformation Agile des organisations et coache les équipes sur les bonnes pratiques Agile et Lean, tout en gardant l’expérience utilisateur au cœur de ses préoccupations. Début de l’entretien Bonjour J.C., vous êtes expert Agile et Expérience utilisateur. Nos lecteurs sont sensibilisés à l’approche ergonomique et à l’expérience utilisateur mais pas à Agile. Pouvez-vous nous faire un bref état des lieux ? Valeur (au plus vite), Changement, Collaboration : ce sont les 3 mots qui résument le mieux l’agilité. Pour aller plus loin, une méthode Agile peut se définir comme une approche itérative et incrémentale, qui est menée dans...

Entretien avec T. Nitot, fondateur et président de l’association Mozilla Europe

Introduction Cela faisait quelques temps que nous souhaitions rencontrer Tristan Nitot, fondateur et président de l’association Mozilla Europe. Merci à Alain Vagner qui a permis de concrétiser la rencontre. Pourquoi Tristan Nitot ? Tout d’abord car il s’agit d’une figure emblématique du Web et l’une des personnalités des standards du Web. Ensuite, car le projet Mozilla qu’il soutient poursuit un objectif qui nous tient à coeur : maintenir le choix et l’innovation sur Internet. Enfin, car l’un des projets de Mozilla, Firefox, est devenu en très peu de temps le navigateur Web le plus adapté aux besoins des internautes du monde entier. Alter-ergo est sorti d’un entretien de plus d’une heure très riche en informations que vous apprécierez certainement. Nous souhaitions encore une fois remercier M. Nitot pour sa disponibilité ! La fiche de Tristan Nitot Fondateur et président de Mozilla Europe Parcours professionnel : Depuis 2003 : Mozilla Europe – Fondateur et président 1997-2003 : Netscape – Représentant marketing 1993-1997 : PartnerSoft S.A – Consultant – Représentant commercial – Product manager 1992-1993 : Start-up – Manager technique Formation : Diplômé de Supinfo – Titulaire d’un master en management social des organisations de l’ESCP-EAP Début de l’entretien Bonjour M. Nitot. Vous êtes le fondateur et président de l’association Mozilla Europe depuis 2003. Pouvez-vous nous dresser un petit historique de l’association ? L’association Mozilla Europe est née pour développer le projet Mozilla en Europe. C’est la partie européenne de la Mozilla Foundation. La Mozilla Foundation a pour objectif de promouvoir le choix et l’innovation sur Internet. (…) Initialement, Mozilla avait constaté que dès que Microsoft a été en position de monopole sur les navigateurs avec Internet Explorer, ils ont cessé...

Entretien avec É. Brangier sur l’introduction des nouvelles technologies dans les organisations

Introduction Dans un article précédent, nous nous sommes intéressés aux facteurs qui entrent en jeu dans l’acceptation d’une technologie par les utilisateurs. Nous souhaitions élargir la problématique et nous focaliser sur tout ce qui gravite autour de l’introduction des nouvelles technologies (TIC ou Technologies de l’information et de la communication) dans les organisations. Éric Brangier, professeur à l’université Paul Verlaine – Metz, contribue largement à faire avancer les recherches dans ce domaine. Il nous a fait le plaisir de nous accorder un entretien dans son laboratoire. Encore merci pour sa disponibilité ! La fiche d’Éric Brangier Professeur – Université Paul Verlaine – Metz – Directeur du laboratoire ETIC. Co-Responsable de la chaire Management et Ressources Humaines de l’ISEETECH. Thèmes de recherche : utilisabilité, ergonomie des produits et des systèmes, conception centrée utilisateur, psychologie des organisations, changement socio-organisationnel et changement technologique, méthodologies. Formation : Ergonome et psychologue du travail, diplômé en sociologie et linguistique, docteur en psychologie et habilité à diriger des recherches.   Début de l’entretien Bonjour M. le Pr. Brangier. Vous avez largement étudié la question de l’introduction des TIC dans les organisations. Comment décrire le sujet en quelques lignes ? Ce que l’on peut dire, c’est que les technologies ne s’implantent pas simplement dans les organisations : elles les transforment fondamentalement et les utilisateurs s’en trouvent également transformés. Ils réagissent de manière variable à cette introduction : résistent, acceptent, refusent ou encore vivent avec les technologies… L’appropriation d’une TIC ne va pas de soi. En effet, les gens peuvent refuser de l’utiliser, être heureux de la posséder, la saboter, l’abandonner, la diffuser dans leur entreprise ou en restreindre l’usage, s’y former, l’exclure etc....

Entretien avec G. Michel sur l’usage des machines de vote électronique

Introduction Les machines à voter électroniques sont depuis une dizaine d’années au coeur d’une grande polémique avec comme point culminant le scandale américain. Mais il n’y a pas qu’au Etats-Unis que les retombées sont problématiques. On a pu observer des problèmes récurrents dans tous les états qui se sont engouffrés dans la solution du vote électronique : temps de vote plus élevé, pannes, impossibilité de vote, nombreuses erreurs de vote, mécontentement généralisé … Actuellement en France, 1,5 millions d’électeurs sont concernés par ces machines. Sur ces 1,5 millions, 375 000 électeurs ont potentiellement des problèmes pour voter : personnes de plus de 65 ans, déficients visuels, illettrés, analphabètes technologiques. Ce qui correspond à une exclusion sociale de près de 25% des électeurs ! Gabriel Michel (expert international en accessibilité des machines à voter, qui a été amené à évaluer 2 des 3 machines à voter utilisées en France en 2007) nous a fait le plaisir de nous accueillir à l’université de Metz pour échanger autour de la problématique. Gargarisme Ergonomique est sorti d’un entretien de plus d’une heure très riche en informations surprenantes et anecdotes croustillantes, que vous apprécierez certainement. Encore merci pour sa disponibilité ! La fiche de Gabriel Michel Maître de conférence – Univ. Metz – laboratoire ETIC Thèmes de recherche : accessibilité web – interactions vocales (adaptation de messagerie électronique pour déficients visuels et séniors) – vote électronique – pédagogie autour de l’outil informatique (elearning – université virtuelle – didacticiels pour déficients visuels) – formations interculturelles. Formation : doctorat en informatique – DESS d’ergonomie Début de l’entretien Bonjour M. Michel. En guise d’introduction, pouvez-vous nous dresser un bref état des lieux de...